02/12/2011

Le génie de Gina

Gina2.jpg

À découvrir absolument: Eugénie Rebetez, alias Gina, ce soir et demain à L'Echandole. Pour un show à pleurer de rire et de bonheur.

Elle couine et marmonne, elle danse et se contorsionne, elle joue avec son corps charnel avec autant de rouerie narquoise que de tendre bonhomie, elle est à l'aise dans sa chair généreuse autant que sous tous les masques que prend son visage - c'est une super souris (c'est ce qu'on disait jadis d'une fille craquante ) et une sorte d'éléphante trépignante quand elle l'entend ainsi, elle est ballerine virtuose, qu'on pozrrait dire enveloppée mais avec une grâce irradiamnte qu'elle aime casser à volonté; elle aime sa vie et ses couacs, elle nous fait aimer notre vie et nos propres faux pas - c'est en somme une humanité à elle seule que Gina qui nous rappelle à la fois Zouc et Isadora, les Mummenschanz et la clownesse Gardi Hutter, mais avec sa touche à elle, sa patte, sa gouaille de petite fille restée Mimi Cracra ou ses multiples personnages grappillés vite fait à la Comédie sociale, de la star rockeuse d'Aérobic effréné  à la rappeuse, ou de la diva danseuse gorillant divinement  un air d'opéra aux  plus inénarrables facéties oscillant entre pitrerie et poésie.

Bref, c'est une artiste d'une formidable originalité qu'Eugénie Rebetez, Gina sur la scène, qu'on peut voir ces jours à Yverdon-les-Bains et ce jusqu'à demain soir.

Gina1.jpg

Yverdon-les-Bains. Théâtre de l'Echandole, jusqu'au 3 décembre.

 

17:02 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : danse, humour

Les commentaires sont fermés.