17/10/2011

Passage d'un grand poète

 

Bonnefoy.jpgYves Bonnefoy reçoit, ce mardi à Lausanne, le Grand Prix de Poésie Pierrette Micheloud 2011.

C'est l'un des plus grands poètes de langue française, cité parmi les papables du Nobel de littérature, qui se trouve honoré à Lausanne pour l'ensemble de son œuvre. Auteur de plus de cent ouvrages incluant des recueils de poésie et de proses poétiques, des essais sur des écrivains et des artistes (de Rimbaud à Giacometti en passant par le peintre valaisan Palézieux, Goya ou Masaccio), et de nombreuses traductions de Shakespeare, Yeats, Pétrarque et Leopardi, Yves Bonnefoy pourrait être qualifié de maître veilleur du langage. Poète exemplaire de la présence au monde vécue à tous les degrés de l'intuition sensible, de la connaissance et de la méditation sur la dégradation du lien verbal,  Bonnefoy oppose ainsi la parole du  poète au discours unidimensionnel de l'idéologue, déclarant « que la poésie est, de ce fait, le complément naturel du projet de démocratie - ce droit de chacun à sa parole - et la condition nécessaire à son véritable plein exercice ».

Pour mémoire, rappelons que l'auteur de L'Heure présente, mélange de poèmes et de proses qui vient de paraître au Mercure de France, est né à Tours en 1923 et qu'il fut un compagnon de routes des surréalistes avant de tracer sa propre voie singulière, marquée par un premier recueil paru en 1953 sous le titre Du mouvement et de l'immobilité de Douve. Un autre livre significatif doit être signalé, intitulé L'Arrière-pays et constituant une réflexion poétique de haut vol à caractère autobiographique.

Au point de rencontre de la littérature et des arts, Yves Bonnefoy a noué des amitiés tous azimuts avec des écrivains et des artistes  de notre temps, de Philippe Jaccottet à Pierre Alechinsky, Jean Starobinski, Bram Van Welde ou Zao-Wou-ki. Très présent dans l'édition littéraire française et souvent invité par les universités de nombreux pays, le poète-essayiste tint une chaire au Collège de France dès 1981. Déjà lauréat du grand prix de poésie de l'Académie française et du prix Balzan, notamment, il recevra aujourd'hui, à Lausanne, le Grand Prix de poésie Pierrette Micheloud, d'un montant de 40.000 francs, à l'initiative de la Fondation Pierrette-Micheloud que dirige Jean-Pierre Vallotton. C'est avec celui-ci, président du jury, que s'entretiendra ce soir Yves Bonnefoy.

Lausanne, Café-théâtre Le Bourg, rue de Bourg 51, le 18 octobre à 19h. Entrée libre

 

21:44 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.