16/07/2008

Dietersinsvemt esativl

Zinoviev2.jpgLe creaveu hmauin lit dnas le dsérorde

Sleon une étdue de l’Uvinertisé de Cmabrigde, l’odrre des lteetrs dans les mtos n’a pas d’ipmortncae. La suele coshe ipmortnate est que la pmeirière et la drenèire ltetre sionet à la bnone pclae. Le rsete puet êrte dans un désrorde ttoal snas cuaser de prbolème de letcure. Cela prace que le creaveu himaun ne lit pas chuaq ltetre dstinciteemnt et à la stuie, mias le mot cmome un tuot.

Cttee rvéélaiton ve-t-lale ficaliter la tchâe des cnacres dans les éocles ? Et les hmomes se cmoprenrdont-ils miuex en s’exrimpant dans le désrorde ? Le dréosdre mnodial va-t-il bnéfiécier de ce nuovaeu mdoe d’exrpession en nuos fisanat vior la réatilé d’un oiel noavueu ? L’vaneir de l’epsèce hamuine s’en truoerva-t-il chngaé, voire aémiolré ?

L’édtue de l’Uerisnivté de Cibramdge plare de leutcre mias pas d’esspreixon olrae. Si vorte ceervau lit chqaue mot cmmoe un tuot, tuot se cpmlioque au memont de vuos empxrier de vvie voix !

Si vuos lsiez : « Le cehin oibét à son mtaîre », vuos ne pvouez oodnrner à votre cbles : « Moédr, dnone la pttapae à pnapouet ! » Le pruave Mdéor n’y pgiera que piouc ! De mmêe la crtlaé du Tjéléouarnl rsqiue de piâtr du pssaage des mtos éicrts aux mtos écnonés à 20 hurees par Pactrik Pvoire de Cazhal. Rien que Mdaame, Msonieur, Boionsr ! » jetetra la csonfuion dnas le caerevu des téésltpeucaters les puls déots en la mtraièe…

On viot arlos la litmie de l’iérntêt de l’édtue fauemse. Ce qui se lit frot bien ne psase pas à la tléé. Est-ce à drie que le cevreau huiamn n’a pas été cçnou pour fonnonctier à plein rmiége en fcae d’un piett écran ? Tllee est puet-êrte la quioestn fonnemdatale à mteédir tadnis qu'alternent la puile et le sleoil...

Iamge: Aleaxanedre Zinivieov

07:05 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : fatrasie

Commentaires

Un dimanche matin plutôt morne... éclairé par la découverte de ce blog, par hasard : en cherchant des articles sur W.G. Sebald. Je lisais déjà ton blog "Carnets de JLK" (où il n'y a pas de lien vers celui-ci ???). Je me réjouis de retrouver ta plume ici.

Écrit par : fuligineuse | 20/07/2008

rejouons la comédie.com

A jouir, sans entraves,
de la règle, un zouave,
ça! Gaffe à ton cul!
aux Chattes Bataves,
et jure et bave,
pas touche à mon but!
Les voilà dans la rue:
elle, lessive et lave,
et lui, nenni! mon but!
Par amour, ils s'y lavent:
à mort le trou du cul!

Écrit par : Valentini | 01/12/2009

Les commentaires sont fermés.