09/10/2007

Sept minutes d’humanité

 

Digressions du dimanche soir

Certains spécialistes, philosophes ou scientifiques, snobent Michel Serres, d’abord parce qu’il a beaucoup fait pour désenclaver leurs savoirs respectifs, ensuite parce que lui-même, spécialiste des deux domaines, a aussi beaucoup fait pour aider le non initié à s’informer alors que l’enseignement perpétue la séparation entre « humanités » et sciences dures ou molles. Ceux qui ont lu les derniers essais de Michel Serres, notamment Hominescence et L’incandescent, auront apprécié son effort de raconter l’ « hominisation » à travers les multiples « récits d’humanisme » que le bipède pensant transmet à ses rejetons depuis la nuit des temps… jusqu’à l’heure  du Sens de l’info, le dimanche soir où, avec Michel Polacco, sur France info, le philosophe s’interroge sur «ce qu’il y a de nouveau dans les nouvelles ». Entre février 2006 et mars 2007, parlant de l’euthanasie, de  l’esclavages des filles confinées dans le bordel installé à Berlin pour la Coupe du monde de football, de la condition des retraités ou des vertus de la curiosité, entre cinquante autres sujets, Michel Serres improvise sans démagogie, en humaniste équilibré, lucide et parfois cinglant, mais non moins confiant en la meilleure part de l’humanité.

Petites chroniques du dimanche soir, par Michel Serres et Michel Polacco. Le Pommier/France info, 220p.

06:31 Publié dans Fatrasie | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Je n'ai pas écouté l'émission "Sens de l'info, mais j'ai lu, je crois, tous les livres de
de Michel Serres. Il est de loin le plus grand philosophes contemporain, car en effet il reprend l'étude de l'humain en tenant compte de tous les savoirs actuels. Il fait en quelque sorte une mise à jour de la philosophie.

Écrit par : Jean-Claude Héritier | 10/10/2007

Je n'ai pas écouté l'émission "Sens de l'info, mais j'ai lu, je crois, tous les livres de
de Michel Serres. Il est de loin le plus grand philosophe contemporain, car en effet il reprend l'étude de l'humain en tenant compte de tous les savoirs actuels. Il fait en quelque sorte une mise à jour de la philosophie.

Écrit par : Jean-Claude Héritier | 10/10/2007

Les commentaires sont fermés.